Compagnie (INCIPIT)

La Compagnie

Créée en 2018, la compagnie (INCIPIT) est le fruit d’une rencontre humaine entre deux univers artistiques, celui d’une interprète et d’une chorégraphe, qui s’associent et explorent ensemble.

A la direction artistique, Delphine TORZUOLI-MACHEDA, qui après avoir offert pendant 7 années consécutives une formation à de jeunes danseurs pré-professionnels, entre aujourd’hui dans une nouvelle dimension chorégraphique, tout en continuant à accompagner de jeunes talents au sein d’Annecy Ballet Junior

 


La Création

Fondamentalement féminine, la compagnie (INCIPIT) pour sa première création, est une ode à la Femme. Qu’elle soit sensible, forte, charismatique, chamane, ou tout à la fois et bien plus encore, le feu de la féminité embrase la pièce.

Interprété par Julie Vincens, et construit de l’organique pour aboutir au sacré, ce parcours initiatique se développe au fil du temps. Ensemble, nous travaillons en binôme, nous recherchons, réfléchissons et expérimentons en équipe.

 

Prochain rendez-vous sur scène: SAMEDI 06 DÉCEMBRE 2019, 20H30

Théâtre Jeanne d’Arc, Bellegarde sur Valserine – Contacts: www.artabesques.fr

 

Note d’intention

Artistiquement parlant, c’est à partir du travail des états que nous orientons notre expérience. Simultanément, nous donnons une dimension particulière à la relation corps/esprit, conscient/inconscient et également à la spiritualité en règle générale. A l’ère où l’accomplissement passe bien souvent par le paraitre formel, il me semble nécessaire de remettre les sensations, les ressentis et les sentiments au coeur de l’épanouissement personnel.

Chorégraphiquement, c’est partir du fond, que se développe la forme, ce qui permet au mouvement d’être en constante évolution, en constant changement, et de ce fait, fondamentalement ancré dans le vivant. Le langage, l’échange est essentiel dans notre relation, afin de comprendre, de ressentir, d’affiner les points de vue, et de remettre en question aussi souvent que possible la sincérité et la justesse du mouvement. De même dans la pièce, une attention particulière a été mise sur cette notion de vocabulaire sans mot, de langage sans parole, de communication non verbale.

Un autre élément primordial dans notre processus de création est celui de l’altérité. Lorsque Julie, par choix personnel, est seule sur scène, la notion d’autrui est pourtant prépondérante. Le développement de notre cheminement commun, permet d’être au plus près des différentes places que peut prendre l’Autre au sein de notre propre évolution.

Toujours suggérés plutôt qu’affichés, plus subtiles que grossiers, je cherche à ce que nos messages soient forts, engagés mais insinués, afin de permettre à chacun de s’identifier et de se laisser transporter là où bon lui semblera. Cette mise en abîme propre au monde du spectacle est une quête permanente, afin de permettre à chacun de mettre au premier plan sa propre individualité.

ACTUALITÉS